LE TAUX D’INTERET ET LE RIBA : Y A-T-IL UNE DIFFERENCE ?

Authors

  • Lhassane JAOUHARI Docteur en Sciences de Gestion
  • M. Soufiane BOUHADI Chercheur en Economie et Gestion à la FSJES

Keywords:

Taux d’intérêt, RIBA, finance islamique, droit musulman, banque

Abstract

Pendant longtemps, aucune différence n’était faite entre l’usure et le prêt à intérêt ; ils étaient
tous les deux compris comme l’abus immoral d’une position de force. Avec l’avènement du
capitalisme, dont le crédit est un des fondements et l’'activité des banques est basée sur l'intérêt,
cette distinction devint essentielle. L’intérêt est formellement interdit dans les transactions des
banques par le droit musulman pour des raisons d'égalité et de justice entre les parties
contractantes. Cependant, selon certains courants, ce qui est interdit en islam c’est l’usure et
non pas l’intérêt en disant que l’intérêt n’est pas forcement de l’usure et que le critère
distinguant l’usure du prêt à intérêt est le niveau de l’intérêt. Notre travail de recherche a pour
objectif de décortiquer et de creuser la relation entre le taux d’intérêt et le Riba et comprendre
la source de cette polémique.

Downloads

Download data is not yet available.

Published

2020-07-27

How to Cite

[1]
JAOUHARI, L. and BOUHADI, M.S. 2020. LE TAUX D’INTERET ET LE RIBA : Y A-T-IL UNE DIFFERENCE ?. International Journal of Management Sciences. 2, 1 (Jul. 2020).

Issue

Section

Articles